Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 04:26

suite et fin de l'article précédent

 

eglise_universaliste_winchester_vitrail.JPGLes universalistes "de la Toile"  

[ndlr : l'auteur utilise le terme "virtuel", mais il s'agit d'éditeurs indépendants bien réels ]


Cet universalisme est né avec Internet. Pour quelques centaine de dollars par an, une personne ou un petit groupe peut maintenant publier sa théologie sur le Web, et des pages Web universalistes sont apparues préconisant une grande variété d'universalisme. Les points de vue s'étendent des littéralistes bibliques aux chrétiens libéraux, et de l'universalisme chrétien à celui des religions du monde. Il y a deux ou trois ans, je suis devenu l'administrateur Web du Universalist Herald (lien), qui est le plus ancien péridiodique religieux libéral publié en Amérique du Nord.

 

Lorsque j'ai ouvert ce site Web, j'ai exploré d'autres sites Web universalistes dans le but ambitieux d'établir des "liens" avec tous les autres sites universalistes, via le nôtre. Mais j'ai été agréablement surpris de constater que ce n'était pas possible ; bien que je fouille continuellement le web pour trouver de nouveaux liens chrétiens universalistes et concernant l'universalisme des autres religions du monde, il y a toujours plus de sites qui s'ajoutent continuellement et plus rapidement que je ne peux les évaluer !

 

vitrail de l'église universaliste de Winchester (New-Hampshire)


Certains "chrétiens" universalistes  sont assez fondamentalistes et excluent la dénomination unitarienne-universaliste de leur référence ! Inversement, j'ai trouvé un site "unitarien" qui a un article écrit par quelqu'un qui ne croit pas en l'universalisme (du salut). Le site Web du Universalist Herald inclut des liens vers des sites chrétiens conservateurs ; deux de ces sites (Tentmaker et Vrais Ministères de la Grâce) sont plus universalistes que n'importe quel site UU. Vrais Ministères de Grâce inclut même des articles du XIXème siècle du Universalist Herald.


Nos liens Web incluent trois sites quakers universalistes et un site universaliste des religions du monde. C'est satisfaisant de voir que beaucoup de monde en beaucoup d'endroits promeuvent l'universalisme en général et le christianisme universaliste en particulier.


Les universalistes "potentiels"

 

Les universalistes "potentiels" constituent la catégorie suivante. Dans son livre La Psychologie et la Religion, Michael Argyle cite une enquête de 1992 qui établit que 94 % des Américains croient en Dieu, que 86 % croient en Ciel, mais que seulement 71 % croient à l'enfer. Cette non-conformité de 15 % entre la croyance au ciel et l'enfer est une découverte habituelle dans des enquêtes sociologiques ; parfois cette non-conformité s'élève à 20 %.


A partir du recensement démographique américain de 2000, cela signifie qu'il y aurait 43 millions d'universalistes "latents" aux États-Unis ! Beaucoup d'entre eux seraient probablement étonnés d'apprendre qu'il y a une position théologique ancienne qui affirme leurs croyances ! Le Web est une manière de leur faire savoir qu'il y a un nom pour ce qu'ils croient : "l'universalisme". Si nous pouvions rassembler tous ces gens dans une dénomination, nous pourrions rendre aux fondamentalistes la monnaie de leur pièce !


Les universalistes "déjà casés"

[ndlr : pour l'auteur, ils sont "au placard" car appartenant à d'autres dénominations]

 

Ces universalistes sont des gens dont la théologie personnelle est universaliste et qui basent leur croyance sur la Bible (ou dans le cas de non-chrétiens, d'autres livres saints). Ils veulent rester dans leur dénomination traditionnelle - parfois à cause de leurs conjoints, parfois à cause de la tradition et parfois parce que leur ville n'offrent aucune alternative. De temps en temps ils font un "coming-out", mais restent finalement dans leur dénomination. Un sous-ensemble impressionnant de ces universalistes écrivent à propos de l'universalisme, mais veulent maintenir leur appartenance au sein d"autres dénominations chrétiennes.

 

Une bibliographie est disponible sur le site Web du Herald. Par exemple, Philip Gulley et James Mulholland (des pasteurs Quaker ) ont écrit "Si la Grâce Est Vraie" et "Si Dieu Est Amour". Les deux livres se vendent très bien et représentent une percée réelle dans la commercialisation de livres universalistes au grand public. Dennis, Sheila et Matthew Linn (des catholiques romains) ont écrit un merveilleux petit livre qui est même approprié pour des adolescents, intitulé "Bonnes Chèvres". Il a été réimprimé pendant 12 ans et a reçu un Imprimi Potest (l'approbation de l'Église catholique). Cela nous donne l'espérance que les catholiques arriveront finalement à réhabiliter Origène ! D'autres auteurs actuels préconisant la théologie universaliste sont baptistes (American Baptist Church), anglicans, réformés néerlandais, mennonites, méthodistes et presbytériens. Et la liste grandit !


Les universalistes "indépendants"


Les universalistes "indépendants" ont toujours été avec nous. Ces gens sont universalistes dans leur croyance, mais ne sont pas membres d'une Eglise. Un bon exemple est Thomas Talbott qui a écrit "L'Amour Inéluctable de Dieu". Il-y-a quelques temps, j'ai écrit au professeur Talbott pour lui demander sa dénomination. Il m'a répondu qu'il avait appartenu à l'Eglise du Christ jusqu'à ce que son Eglise découvre qu'il était universaliste et ils l'ont expulsé ! Un autre exemple est Gary et Michelle Amirault qui sont les créateurs de Tentmaker.org, un des plus grands sites Web universalistes. Ils ne sont pas affiliés à une dénomination, mais organisent "de temps en temps" des revivals universalistes sur leur propriété. Le plus célèbre universaliste "indépendant" était de loin Abraham Lincoln qui n'a jamais rejoint une Eglise.

 

A son époque ce n'était pas inhabituel. Seulement 16% des Américains étaient membres d'une Eglise en 1850. Le nombre des Américains appartenant à une Eglise a continué à monter jusqu'aux années 1960 où il a atteint son apogée de 63%.


Dans son livre "Le peuple presque élu", plus tard réédité sous le titre "La religion d'Abraham Lincoln",

le professeur William Wolf note que toute sa vie Abraham Lincoln a été universaliste. Il cite trois sources documentées confirmant qu'il était universaliste dans sa jeunesse et qu'il l'est resté toute sa vie. Les trois sources établissent qu'il connaissait la Bible et pouvait justifier l'universalisme en détail. Il aimait l'épitaphe d'un Indien d'Amérique, Johnny Kongapod : "ci-gît le pauvre Johnny Kongapod. Dieu ayez pitié de lui, comme il ferait s'il était Dieu et que vous étiez Johnny Kongapod." Une autre des citations fréquentes de Lincoln était de saint Paul (I Cor. 15,22)


Les universalistes "expérimentaux"


Pour finir, voici un des changements les plus spectaculaires de l'universalisme qui peut être décrit et c'est la catégorie des universalistes "expérimentaux". Ils ont fait l'expérience mystique religieuse personnelle de l'amour inconditionnel de Dieu pour TOUS.


Pendant les 150 ans passés, les médecins et des spécialistes des sciences humaines ont étudié les expériences religieuses. Au XIXème siècle, la Société pour la recherche psychique a été fondée pour étudier ces données d'une façon académique et, au début du XXème siècle, le travail de William James "Les Variétés d'Expérience Religieuse" ont été publiées. Tandis que la recherche dans ce secteur a décliné pendant les âges d'or du marxisme et du freudisme (1930 - 1960), la recherche scientifique sur l'expérience religieuse depuis 1960 a été prolifique et persuasive.


Osis et Haraldsson ont fait des recherches sur les visions de fin de vie [en anglais "de lit de mort"] aux États-Unis et en Inde et ont vérifié une cohérence multiculturelle, bien que les figures religieuses vues dans ces visions divergent selon le contexte religieux de la personne. Indépendamment de leur religion, les mourants voient des parents morts et des figures religieuses venant pour les emporter dans l'au-delà. Dans plus de 1 700 comptes rendus, personne n'a rapporté d'apparition de quelqu'un toujours vivant. Les médecins et les infirmières qui ont relaté ces visions ont noté seulement un cas qui était cauchemardesque.


Peu de temps après, le Centre de recherche d'expérience religieuse fondé par Allister Hardy à Oxford (maintenant à l'Université du Pays de Galles, Lampeter) a fait un rapport sur 3 000 cas d'expériences religieuses mystiques par des gens ordinaires ; seulement 5% d'entre ceux-ci étaient des expériences négatives. Au cours des années, la recherche dans des pays développés a annoncé qu'environ 40% de leurs populations annoncent des expériences religieuses mystiques en répondant à un questionnaire ; cela monte à + de 60 % quand les gens sont questionnés via un entretien personnel. Le nombre semblent augmenter, probablement parce que plus de personnes sortent de leur "case" spirituelle. Rien ne fais plus changer d'avis que d'être personnellement touché par Dieu !


En plus des expériences religieuses mystiques arrivant à un grand nombre de personnes, nous avons aussi appris par la recherche moderne que la majorité de ces gens sont normaux ou sain et que, comme saint  Paul dans le passé, ils changent de vie. Ceux qui ont une expérience religieuse mystique sont plus orientés vers l'aide des autres et l'amélioration de la société. Beaucoup de chercheurs, et  William James le premiers, sont convaincus que des expériences religieuses comme celles-ci ont été à la base des Ecritures des religions du monde. À  plusieurs reprises dans la Bible nous lisons que des prophètes ont eu une expérience mystique qui les fait parler entant qu' inspirés par Dieu (par exemple, Isaïe 6 : 1-8 ; II Corinthiens 12 : 2-4).


Bien qu'à mon avis, en tant que spécialiste des sciences humaines et chercheur religieux, les expériences religieuses mystiques soient vraiment les faits les plus importants, un autre phénomène lié à la religion et la vie de l'au-delà a provoqué l'intérêt du public : l'expérience de mort imminente. De telles expériences ne sont pas nouvelles ; Platon a écrit à propos de celle d'un homme nommé Er dans sa "République". Et les universalistes ont un premier récit du XVIIIème siècle dans l'autobiographie d'un de nos correligionnaires - le docteur George De Beneville. Grâce aux techniques de réanimation modernes, des expériences de mort imminentes sont devenues banales. Tandis que des gens recontent parfois qu'ils allaient en enfer, d'autres racontent avoir été sauvé de l'enfer quand ils appellent Dieu.


Sans aucun doute, la majorité écrasante des expériences de mort imminente sont positives. Cela a eu un effet sur la mentalité de la population générale quant à la vie après la mort. Un sondage récent conduit par Beliefnet a constaté que 84 % de leurs lecteurs ont estimé que l'expérience de mort imminente était la preuve de vie après la mort. Les médecins et les spécialistes des sciences humaines qui font des recherches sur ce phénomène sont plus prudents, mais pratiquement tous reconnaissent que des expériences de mort imminente, des visions de fin de vie et des phénomènes liés indiquent vraiment une  vie après la mort. Comme William James a dit, "la religion, en fait, pour la grande majorité des gens, signifie l'immortalité et rien d'autre."


un universalisme qui ne serait plus exclusivement chrétien [ndlr : sous-titre ajouté]


Du moins, des expériences religieuses mystiques et des expériences de mort imminente infirment les prétentions d'exclusivité chrétienne. L'universalisme a fait partie du christianisme depuis ses débuts. Comme le Zoroastrisme (Zoroastre a prêché le salut universel autour de - 600 ou plus tôt), l'universalisme est maintenant présent dans d'autres dénominations et religions. Est-ce que le nombre croissant d'universalistes est suffisant pour résister aux "démons" de l'exclusivité chrétienne qui continue à revendiquer que Dieu aime seulement les gens d'une "marque" particulière, d'une "secte" spécifique, d'une "religion" spéciale ? Ou est-ce le temps pour une reprise de l'Église Universaliste - réunissant tout ceux qui affirment avec enthousiasme que Dieu est trop bon pour condamner les gens à l'enfer éternel ?


L'universalisme est la clé pour résoudre les conflits dans notre communauté mondiale moderne, pluraliste. Il offre une alternative pour les gens qui sont pris au piège dans les dogmes fondamentalistes. Sur une  base biblique plus essentielle aujourd'hui que jamais, il affirme que Dieu promet que TOUS seront sauvés.


Partager cet article

Repost 0
Published by traduction Pascal Acker - dans sur l'universalisme
commenter cet article

commentaires