Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 11:40

emile_milhere_portrait.jpg" J'ai rencontré Pierre Bailleux ... ce fut le coup de foudre " par Emile Mihière, ex prêtre ouvrier et pasteur de l’Eglise réformée de France (ERF) à la retraite (voir son livre paru en 2011 aux éditions L'Harmattan, lien). Texte à paraître en article à la Une dans la Correspondance unitarienne du mois de juin 2012 (n° 116).


C’était un rassemblement organisé par Evangile et Liberté à Sète dans les années 82-85. Lors d’un repas et une conversation à bâtons rompus, nous avons ressenti une sympathie mutuelle avec le sentiment profond que nous étions bien sur une même longueur d’onde.


Pierre était un fonceur, style Bulldozer, dans le genre du prophète Amos ou de Jean-baptiste l’intransigeant ; il ne faisait pas dans la dentelle et çà me convenait. Il me raconta les péripéties de sa vie quelque peu mouvementée, soutenue toujours avec constance et sans aucun compromis. Pas de cadeaux aux « quand dira-t-on », ni aux bien pensants.


C’était le premier pasteur franc-maçon que je rencontrais et c’est pour cela qu’on l’avait choisi pour aller chercher Pierre Joxe à la gare. Celui-ci était l’invité conférencier de notre session et était à ce moment là ministre de la Justice.


Comme moi, Pierre Bailleux détestait la cléricature et pas seulement celles des Eglises, mais aussi dans toutes les branches de la société : politique, éducation, santé, etc. Il se méfiait de la terrible tentation du pouvoir, de la volonté de puissance qui vicie en profondeur tous ceux qui se prennent au sérieux pour jouer leur personnage.


Mais comme nos conversations entre deux exposés ne nous suffisaient pas, il m’a proposé de me raccompagner chez moi à Oloron (commune d’Oloron-Sainte-Marie, près de Pau). Ndlr. Emile Mihière était alors pasteur protestant de l’ERF pour Pau et Oloron. Ma femme fut ravie de le recevoir et nous eûmes une petite journée très dense en interrogations, questions sur Dieu, la foi, les institutions, le rapport à la politique. Nous avions des amis communs … et aussi des ennemis !  C’est fou que l’on peut échanger, apprendre à se connaître et s’estimer en si peu de temps. Nous nous sommes quittés à regret. Il m’avait demandé un article pour sa revue que je lui ai envoyé. Bien plus tard, j’ai appris son décès avec de la peine. Ndlr. Pierre Bailleux est décédé le 29 janvier 2008.


Il n’est pas facile de dire la vérité de l’Evangile, et les hommes de l’Institution croient souvent qu’en l’édulcorant, un peu ou beaucoup, on la fera mieux passer : il y a le scandale des faibles, mais aussi celui des forts … et la limonade sucrée ne remplacera jamais le bon vin ! Si le sel de la terre s’affadit, il n’est plus bon qu’à être jeté au feu. Pierre, tu es de ceux qui n’a jamais cherché à transiger , je sais que tu fus jusqu’au bout un homme sans compromission … toujours à tes risques et périls. A Dieu, Pierre.

 

Ajout du mardi 10 avril 2012 :

 

patrick_surmont.jpgUn autre témoignage sur Pierre Bailleux : celui de Patrick Surmont, pasteur belge dans la Brabant et enseignant en cours de religion, sur Facebook, le 7 avril 2012. " Pierre était un homme de convictions et un homme très attachant. J'ai fait mon stage pastoral pendant six mois chez lui, à Braine l'Alleud ! Il y a bien longtemps... mais ça reste en moi ! Pour moi, c'était un "homme debout" tout simplement, jusqu'à sa fin. Je pense souvent à lui et regrette qu'il n'y ait pas plus de pasteurs de son acabit. "

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Mihière - dans BAILLEUX Pierre
commenter cet article

commentaires