Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 20:20
Michel-Servet-par-Antonio-Martinez-Tomas--1940---Ne-me-condamnez-pas---la-mort-cruelle.jpg Michel Servet supplie l'Inquisition : "ne me condamnez pas à la mort cruelle ... "
Repost 0
Published by transmis par Fabien Girard - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 20:14
Michel-Servet-par-Antonio-Martinez-Tomas--1940----connait-la-voix-de-son-ennemi.jpg "Servet connaît la voix de son ennemi ..."


Michel Servet croyait pouvoir discuter de théologie avec Jean Calvin ; il tomba sur un dictateur soucieux de protéger son autorité religieuse.
Repost 0
Published by transmis par Fabien Girard - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 20:06
Michel-Servet-par-Antonio-Martinez-Tomas--1940---Au-nom-de-Monseigneur-Calvin.jpgl'arrestation de Michel Servet à Genève, le dimanche 13 août 1553, où il avait été écouter un sermon de Jean Calvin : "Au nom de Monseigneur Calvin ...".
Repost 0
Published by transmis par Fabien Girard - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 19:56
Michel-Servet-par-Antonio-Martinez-Tomas--1940---Avec-des-mots-pr-cieux-il-d-crivait-son-g-nie.jpg "avec des mots précieux, il décrivait son génie !"


évocation des activités médicales de Michel Servet à Paris, dans les années 1532-1538.
Repost 0
Published by transmis par Fabien Girard - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 19:45
Michel-Servet-par-Antonio-Martinez-Tomas--1940---Servet-et-Montalvo-sont-entr--chacun.jpg "Servet et Montalvo entrèrent chacun ..."


image vue dans le livre d'Antonio Martinez Tomas, " Miguel Servet, un martir de la ciencia "  (Araluce, Barcelone, 1940), scannée et envoyée à La Besace des unitariens par Fabien Girard.


Les années d'étudiant, sans doute en 1528-1529 à Toulouse. Michel Servet a alors 17-18 ans. Avec d'autres étudiants, il s'enthousiasme à la lecture des Ecritures que la Réforme luthérienne encourage.


Repost 0
Published by transmis par Fabien Girard - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:22
Dans sa présentation du protestantisme libéral, faite en 1993 (voir bibliographie de l’auteur), le pasteur Pierre-Jean Ruff annonce sa troisième partie où il compte rappeler " les applications des principes du libéralisme dans lesquels bon nombre de libéraux se reconnaissent, même si elles ne font pas l’unanimité et si nous respectons totalement ceux qui ne s’y retrouvent pas ou qui les récusent ".

A savoir :

1) La vocation chrétienne à la liberté porte ombrage au pouvoir des Eglises et à l’efficacité de leurs sacrements.

2) Dieu est Dieu et il est le seul Dieu (ce qui remet en cause la divinité de Jésus et le rôle de la Trinité). C’est ici, entre autres, l’affirmation des Eglises unitariennes.

3) Jésus sauve, mais par un sacrifice qui n’est que moral et symbolique (il n’y a pas de religion sacrificielle, au sens physique et sacramental). (Introduction, p. 15 dans l’édition de 1993)


L’unicité de Dieu  (pp. 79-81)


Les libéraux unitariens sont réticents à l’égard de tout ce qui tourne autour de la Trinité. Ils ne comprennent pas cette excroissance non originelle du christianisme, qui a pris une telle importance dans la doctrine chrétienne classique. Ils sont lassés par toutes les spéculations et les arguties pour justifier un dogme dont ils se passent aisément. Ils ne comprennent pas que cette sensibilité du christianisme se soit imposée avec tellement de superbe que tous ceux qui n’y adhèrent pas, à tous les moments de l’histoire des Eglises, en soient rejetés avec force *

* en note de bas de page : Il est vrai qu’il y eut une exception à cette règle, lors de l’adhésion de l’Eglise réformée de France au Conseil œcuménique des Eglise (COE). Cette Eglise a souscrit une réserve au principe trinitaire exigé par le Conseil oecuménique, par respect de la minorité libérale présente chez elle. Cette attitude, qui peut paraître ambiguë ou douteuse, a été admise par le Conseil œcuménique.


Qu’il y ait une trinité de fonctions dans le plan de Dieu, beaucoup sont prêts à l’admettre. Jésus n’a pas la même vocation que Dieu. L’Esprit transmet la volonté de Dieu et il poursuit l’œuvre de Jésus. Evoquer une triple manière pour Dieu d’accomplir son dessein, pourquoi pas ? Mais de là à parler d’une trinité de personnes, et à faire de cette trinité un article de foi incontournable, il y a un pas que les libéraux de sensibilité unitarienne ne veulent pas franchir.


On s’interroge : Dieu et l’esprit de Dieu sont-ils une seule et même réalité, ou recouvrent-ils deux réalités distinctes ? Quelqu’un est-il distinct de son esprit ? Je rappelle pour mémoire que dans l’Ancien Testament, l’Esprit c’est la puissance même de Dieu. Il en est de même pour de nombreuses pages du Nouveau Testament, notamment dans le quatrième évangile.


Pour tout le début de cet évangile, notamment au travers des récits des entretiens avec Nicodème et la Samaritaine (chapitres III et IV), l’Esprit, la totale souveraineté de Dieu et la liberté des enfants de Dieu sont étroitement conjugués.


La seconde partie de l’évangile fait appel au Paraclet : le consolateur ou l’avocat.. Le terme grec Paracletos comporte une majuscule dans les manuscrits. Cela ne suffit pourtant pas à en faire une personne indépendante de Dieu. En effet, le Paraclet, synonyme de l’Esprit, a les mêmes prérogatives que ce dernier dans cet évangile. Il dépend de la souveraine liberté de Dieu que rien ne peut prévoir, capter ou canaliser. C’est pourquoi les combats menés dans les églises chrétiennes pour imposer à tous de croire qu’il y a trois personnes divines en une ne sont pas convaincants. Que ce soit l’expression de la foi de certains : très bien. Mais pourquoi vouloir l’imposer à tous ? C’est ce qui fait dire à Christian E. Mazel * : " On peut croire en Dieu le Père, à Jésus-christ, le Seigneur, le Fils du Père, et au Saint-Esprit, et n’être pas trinitarien. La Trinité définit trois personnes (hypostases, en grec) distinctes mais non séparées, égales, coéternelles, consubstantielles dans une seule et même nature. Le Père n’a pas de principe. Le Fils n’est pas créé mais engendré par le Père de toute éternité. Le Saint-Esprit procède du Père et du Fils (dans la théologie romaine opposée en cela à celle de l’orthodoxie orientale **)

* Christian E. Mazel, " Jésus est-il Dieu ? " dans Evangile et Liberté, juin 1989.

** sans adhérer à la théologie orthodoxe, pour ma part, j’ai plus de sympathie pour une théologie qui fait dépendre l’Esprit du Père seul, plutôt que du Père et du Fils, divinisant ainsi ce dernier.

Entre les trois, il n’y a ni subordination, ni dépendance, ni priorité de temps ou d’excellence.

A l’heure actuelle, bien que nous n’ayons pas d’archives sur ces deux réunions, on attribue ces formulations aux conciles de Nicée (en 325) et de Constantinople (en 381).


Il ne faudrait pas clore ce chapitre sur l’unicité de Dieu (ou l’anti-trinitarisme) sans donner la parole à certains de ceux qui, dans l’histoire, furent les plus ardents défenseurs de cette position.


Ferencz David
*, le réformateur de Transylvanie et fondateur des unitariens d’Europe de l’Est a pu dire : " Vous me parlez toujours de substance, d’hypostase, de nature. Indiquez-moi où se trouvent ces mots dans le Nouveau Testament, alors j’accepterai de m’en servir. S’il faut croire tout cela pour être sauvé, aucun chrétien sans instruction ne le sera ; au contraire, le sens des Ecritures est tellement clair que même un illettré peut les comprendre. Nous avons à suivre non pas ce qu’affirme Athanase, mais ce qu’affirme notre Seigneur Jésus-Christ "

* Ferencz David, Rövid Magyarazat, Alba Julia, Koloszvar, 1910, pp. 12-13, cité par Janes Erdo dans une conférence intitulée " The biblicism of Ferenc David " dans les Actes du colloque " Antitrinitarism in the Second Half of the 16th Century ", Budapest, Akademia Kiado, 1982


Nous devons aussi des affirmations très fermes sur cette question à Sébastien Castellion : " Quant à moi, Dieu, la nature, le langage de toutes les nations, la grammaire, la dialectique, l’arithmétique, s’accordent à m’enseigner que trois est trois, et que un est un, et que si telle chose est trois, elle n’est pas un, et si elle est un, elle n’est pas trois … " (De l’art de douter et de croire, d’ignorer et de savoir, éd. Jeheber, 1953, p. 131)

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans RUFF Pierre-Jean
commenter cet article
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:06

era.gif


Articles parus sur le site de l’Eglise réformée de l’Alliance  
http://www.protestant.be

1999 – "Lettre ouverte du président du synode ",  19 février, reproduite sous le titre "La lettre écarlate ",
http://www.protestant.be/articles/168.nonpossumus.htm,

s.d. - " Transmettre ou périr ", 
http://www.protestant.be/articles/144.transmettre.pb.htm

2002 – " La fête de la réforme ", 27 octobre, http://www.protestant.be/articles/153.reforme.htm


2002, " Les bouffons de Dieu ", 14 décembre, http://www.protestant.be/articles/156.bonheur.pb.htm

2003 – " Qu’ils arrêtent de nous casser les oreilles ", 20 mars,
http://www.protestant.be/articles/139.oreilles.pb.htm


2003 – " Un regard sur Jésus ", 24 mars, http://www.protestant.be/articles/150.regard.pb.htm


2003 " A vous de juger ", 13 juin, http://www.protestant.be/articles/149.pape.pb.htm


2003 – " Je vous le demande ", 25 septembre, http://www.protestant.be/articles/110.demande.pb.htm


2003 - " Message de Noël ", 17 décembre, http://www.protestant.be/articles/115.noel2003.pb.htm


2004 - " Le temps de la miséricorde ", 4 décembre, http://www.protestant.be/articles/158.avent.pb.htm

 

undefined


Articles parus sur le site Profils de libertés

attention ! la référence http://prolib.net ouvre désormais sur un nouveau site qui, dans la continuité d'esprit du premier accueille de nouveaux articles. Sur ce nouveau site, il suffit de cliquer à l'endroit indiqué pour accéder à l'ancien site, lequel est conservé en l'état où l'a laissé Pierre. A partir des références d'article, il faut ajouter désormais /pierre_bailleux/ après http://prolib.net

Par exemple, pour les anciens bulletins de la Correspondance unitarienne, il faut faire : 
http://prolib.net/pierre_bailleux/unit/correspondance.unitarienne.htm

2003, " Un irrépressible combat pour la liberté ", Revue Vivre n° 10 d'octobre 2003, Ed. Espace de libertés. Bruxelles, 2003, pp.31-36. 
http://prolib.net/histoire/204.024.dh.pb.htm

2003 - " L'unitarisme ou à propos de la divinité du christ ", La première mouture de cet article est parue le 24 mars 2003, sous le titre "Un regard sur Jésus" sur le site de l’Eglise réformée de l’Alliance, mis en ligne le 26 octobre 2003, http://prolib.net/theologie/202.027.unitarisme.pb.htm


2003, " Dieu est Un, l'humanité une ", mis en ligne le 10 mars 2003, http://prolib.net/ethique/203.018.un.pb.htm

s.d. - " La passion qui aveugle " (à propos de Martin Luther et de Jean Calvin), rubrique " L’enfer ",
http://prolib.net/enfer/210.001.passion.pb.htm

s. d - " Sébastien Castellion (1515-1563) ", http://prolib.net/histoire/204.007.castellion.pb.htm


s. d. - " Lelio Sozzini (Socin) ", http://prolib.net/histoire/204.014.lelio_sozzini.htm


Sur les sites des chrétiens unitariens

Autres publications :

2007 - " L’âne bâté d’un unitarien ", site de l’AFCU, message du 28 mars, http://afcu.over-blog.org/article-10027120.html

Articles et documents en hommage à lui 
et en condoléances à sa famille


sur le site de Profils de libertés :


2008 – " A mon grand ami, Pierre " par Nano, le 28 janvier 08,
http://prolib.net/a_mon_grand_ami_pierre

sur le site de l'AFCU :

2008 – " Les obsèques de Pierre Bailleux ", le vendredi 15 février, rubrique AFCU
http://afcu.over-blog.org/article-16691105.html

dans les Actualités unitariennes
:

2008 - " Merci à Pierre Bailleux pour son site Profils de libertés ", par Jean-Claude Barbier, le vendredi 1er février, 
http://actua.unitariennes.over-blog.com/article-16195753.html

2008 - " Nos adieux à Pierre Bailleux, protestant libéral et unitarien ", le vendredi 1er février,
http://actua.unitariennes.over-blog.com/article-16199291.html


dans La Besace des unitariens : 
 

2008 - " Faire part pour le décès de Pierre Bailleux ", le vendredi 1er février,
http://actua.unitariennes.over-blog.com/article-16195753.html

2008 - " Hommages à Pierre Bailleux ", 27 messages recueillis du vendredi 1er février 08 au jeudi 7 février, en provenance de Belgique, France, Suisse, Italie, Espagne, Québec, Afrique noire, etc.
http://labesacedesunitariens.over-blog.com/article-16201626.html


2008 – " Dire le bien que l’on pense d’une personne de son vivant ", vendredi 15 février, rubrique BAILLEUX Pierre, 
lettre de Béatrice Bailleux à Jean-Claude Barbier, Lillois, le 9 février 08
http://labesacedesunitariens.over-blog.com/article-16689265.html 


Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans BAILLEUX Pierre
commenter cet article
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 16:11

"Ni Dieu ni maître, Jésus peut-être"

Béatrice, sa compagne bien-aimée, qui l’a aidé courageusement à déposer ses outils
Marie, Geoffrey et Gilles, ses enfants 
Olivier, Annick et Nicole, ses beaux-enfants 
Paul, Juliette, Noémi, David et Rachel, ses bilulu 
Miclay et Marie, sa soeur et sa cousine

vous annoncent le départ pour l’Orient éternel de Pierre BAILLEUX
né à Bukavu le 21 août 1942, il nous a quittés à Lillois, le 29 janvier 2008 à midi plein.

Fidèle à ses convictions " jusques à porter la besace ", il a lutté jusqu’au bout contre l’intolérance, pour le respect des convictions de chacun.

L’incinération aura lieu dans l’intimité à Uccle le 6 février 2008.

" La liberté est un des dons les plus précieux que les cieux firent aux hommes. Tous les trésors que la terre renferme et que la mer recouvre ne peuvent l’égaler " Cervantès.

Repost 0
Published by famille Bailleux - dans BAILLEUX Pierre
commenter cet article
1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 11:56

Unitarien déclaré, Pierre Bailleux (décédé le 29 janvier 2008) était membre et conseiller honoraire de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Nous perdons un grand ami. 

Après Théodore Monod (décédé le 22 novembre 2000) et Roger Sauter (décédé le 19 juillet 2007), c’est la troisième grande figure qui a marqué l’histoire de notre mouvance unitarienne francophone qui nous quitte maintenant. 

Notre émotion est vive.
 

Après son départ, il faudra bien que d’autres montent à leur tour au créneau, reprennent le flambeau, fassent vivre la tradition unitarienne. Notre destin est ainsi fait de personnes qui s’engagent et qui font l’histoire, parfois envers et contre tout, courageusement, jusqu’au bout.

Nous nous proposons de publier dans La Besace des unitariens, à cette rubrique, les hommages des uns et des autres, qu’ils soient envoyés directement à la famille (avec copie à notre réseau) ou bien adressés à nous pour être transmis à la famille.

Jean-Claude Barbier
, secrétaire général de l'AFCU

correspondance.unitarienne@wanadoo.fr


Nous avons eu connaissance du décès de Pierre par un message de Béatrice, sa femme, le jeudi 31 janvier. 

Cher Jean-Claude, Je n’ai pas ton adresse postale. Je voudrais t’envoyer un faire-part du décès de Pierre. Il est décédé mardi, euthanasié selon son désir. Je t’écrirai plus longuement quand j’aurai ton adresse postale. Je t’embrasse. Béatrice

Nous reproduisons ce message avec l'autorisation de la famille. C'était son dernier combat. Il m'avait fait part de son choix et je peux témoigner ici qu'il a lutté contre la souffrance jusqu'au dernier moment. Puis vient le moment où il nous faut éviter la déchéance physique, pour soi et pour notre  entourage ; savoir mourir dans la dignité.

Je partage personnellement ce choix et je l'admire.


Sa fille, Marie, nous remercie ce jour, vendredi, pour l'ouverture de ce livre d'hommages et de condoléances : 
Bonjour  Monsieur Barbier,
Je viens de lire l’hommage que vous faites à papa sur la besace des unitariens.
Je vous remercie de tout coeur.
Marie Bailleux



vendredi 1er février : 

"en union de prière" (Guy Lévy, Paris), 

"
Je ne connaissais Pierre Bailleux que par mail. Je compatis à votre peine" (Etienne Godinot, Bourg-en-Bresse),

"Pierre Bailleux était un grand Monsieur ... Je tiens à présenter à son épouse et à toute sa famille, mes sentiments affectueux" (Jacques Cécius, Spa). 

"I know how much he meant to you, and how vibrant a personality he was.   Please accept  my sympathy for this tragic loss. Amicalement" (John Eichrodt, Riedisheim, Mulhouse). 

"J'ai peu connu Pierre Bailleux. Il était un frère en théologie libérale. A ce titre, entre autres, son départ comme tout départ est une souffrance et un refus de la loi inéluctable de la mort. Pierre Bailleux avait aussi publié mon livre sur le problème du dualisme théologique, intitulé "un seul Dieu ou le problème du Mal ?" qui sera bientôt réédité. Pour cela aussi, j'ai à son égard une dette de reconnaissance" (Pierre-Jean Ruff, pasteur ERF, Paris) .

"Pierre, Béa, Te voilà parti, on a fait un bout de chemin ensemble… Pierre, tu étais un rebelle, un esprit libre, un personnage truculent et profondément humain. Tu m’avais invité à parler devant des auditoires variés, pionnier que tu étais de la rencontre et de l’amitié. T’en souvient-il ? On partageait nos cigares ensemble, et nos espoirs, et nos révoltes, et nos doutes… Toi et moi n’avions pas que des amis. A trop l’ouvrir, on finit par vouloir nous la fermer… Liberté, fraternité ! Tchao, au revoir, sois bien" (Luc Nefontaine, Bruxelles)

"Nous perdons un grand soutien à la cause de la liberté de pensée religieuse, à notre cause unitarienne, gage de notre liberté de pensée, donc par là même de nos hésitations, parfois, dans le temps. Hommage à son courage. Mes condoléances" (Marie-Claire Weber-Lefeuvre, Rambouillet) 

"C'est avec beaucoup de regrets que j'apprends la nouvelle du décès de notre ami. Que ses familles biologiques et sprituelles trouvent ici l'expression des condoléances les plus attristées au nom de la communauté unitarienne que je dirige et à mon nom propre" (Alain Patrice Yengué, Brazzaville).

"Meilleurs souvenirs de Pierre Bailleux
La vie est un mystère.
L’invisible est plus réel que le visible.
L’Eternité est en Dieu.
Nos lendemains sont cachés dans une autre dimension 
qui est celle de l’Esprit (Michel Jas, pasteur)


samedi 2 février 08 :

" C’est avec regret que nous avons appris la mort de Pierre Bailleux. Quand je l’ai rencontré en 2004 chez lui, autour d’un repas fraternel, j’ai découvert une figure attachante, un esprit libre, et un courageux unitarien. Les unitariens du Burundi pleuront sa mort et envoyons nos sincères condoléances à sa femme et à ses enfants " (Fulgence Ndagijimana, Bujumbura, Burundi).

" Il me reste l'émotion, paradoxalement plus forte parce que plus fragile que la raison, pour imprimer en moi le profil de Pierre, ami et F.'., dont seule l'enveloppe charnelle a disparu. J'adresse à son épouse et à ses enfants mes plus fraternelles condoléances " (Jacques Herman, Pully, Suisse).

" Je m’associe pour transmettre mes condoléances " (Fabien Girard, Chinon). 

" Je suis très peiné d'apprendre le décès de Pierre. C'est une grand perte pour nous tous, chrétiens libéraux, unitariens, frères, etc.  J'avais eu le plaisir de le revoir récemment à Marsillac, dans le Gers, où je me trouvais en août 2005 à l'occasion d'un festival de jazz. Il était venu me voir avec Jean-Claude Barbier.  J'adresse mon amitié et mes condoléances à sa famille " (Albert Blanchard-Gaillard, Digne-les-bains).

" Merci de nous associer au départ de cet ami, Pierre Bailleux. Nous serons bien unis à vous tous qui serez près de lui lors de la cérémonie d'A Dieu " (Antoine Girin, Villars, Loire). 

" Mes sincères condoléances. J'ai le beau souvenir d'avoir fait plaisir un jour à Pierre en l'informant que j'avais trouvé enthousiaste, au hasard de recherche sur le net, le site d'Atheists for Jesus.  Peu après l'article de Daniel Barraud Jésus parmi les athées fut reproduit sur Profils de libertés. Pierre que j'aurais aimé plus côtoyer si je n'avais pas été moins tolérant que lui, l'humaniste accompli " (Nicolas Semaille, Mons). 

" Le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU) veut exprimer ses condoléances à la famille de Pierre Bailleux et à nos amis unitariens français. On se souviendra de l'artisan de Profils de libertés pour sa contribution à l'évolution et au rayonnement des religions libérales et humanistes " (Maurice Cabana-Proulx, Gatineau, Québec).

" Pierre. J'aurais aimé te rencontrer personnellement, la discussion en aurait été changée… Tu m'as accepté moi, le trinitaire contestataire, et j'ai aimé , dans ce média immobile et froid qu'est Internet ton approche de la vie. Seigneur Jésus Christ , dans ton immense amour tu as voulu que tous les hommes soient sauvés ; réconforte la famille de Pierre en ce moment difficile.... Et ses amis, à qui il manque. Amen. " (Christian Collas, Roissy-en-Brie).


dimanche 3 février :

" Nous ne le connaissions pas tous directement mais ne pouvions qu’admirer le travail IMMENSE qu’il a fourni pour tous les chrétiens libres et sincères. QUELLE PERTE IRREMPLACABLE. Nous ne l’oublierons jamais ! " (Jean-Pierre Babin, Nantes).

"Bien que n'ayant pas connu personnellement Pierre, je m'associe de tout coeur à la prière de ceux qui prient ou simplement aux pensées fraternelles de ceux qui l'ont connu et aimé. Je n'ai pas connu Pierre mais je me sens relié à lui, parce qu'il est mon frère en humanité et, au-delà, parce qu'il fut défenseur de la liberté de foi et de conscience, un bien infiniment précieux. Le plus grand hommage que nous pouvons lui rendre est de continuer son combat. Que le Père de tous les hommes l'accueille et le réconforte là où il se trouve! Communion d'espérance et de fraternité " (Thierry Morales, Romans sur Isère).

" Jean-Claude, por favor transmite mis condolencias a la familia y amigos de Pierre Bailleux. Aunque no lo conocí en persona, su sitio "Profils de Libertés" fue un valioso lugar de información y encuentro para los liberales francófonos. Descanse en paz este gran hombre " (Jaume de Marcos, Barcelone). 

" En ce jour où je dis : " Adieu Pierre ", je suis rempli d’une très grande émotion, les souvenirs des moments passés avec lui et avec Béatrice sont inoubliables.
D’abord cette première rencontre, il y a plus de cinq ans, en son domicile où Pierre a accueilli l’illustre inconnu que j’étais pour lui et a réconforté le catholique déboussolé et révolté que j’étais.
Ensuite, ce furent toute ses homélies au Temple de l’Eglise Réformée de l’Alliance ; il me secouait chaque fois, et souvent il m’adressait des profonds regards, qui semblait me dire : " Qu’en penses-tu Louis ? ".
Et lors des présentations qu’il faisait des conférenciers aux rencontres pluralistes.
Et enfin, notre dernière rencontre, le 9 novembre passé, à l’hôpital du Champ Sainte-Anne à Wavre, où je me remettais péniblement d’une chimiothérapie du tonnerre destinée à éliminer la leucémie de la moelle osseuse. Ce jour, je n’étais pas loin de franchir le Rubicon et je lui ai surtout parlé de la cérémonie d’adieu que je voulais qu’il préside, lui qui avait suivi mon évolution spirituelle depuis qu’il était entré dans ma vie.
Nous étions devenus amis.
Pierre, tu m’as marqué pour toujours ; quel grand esprit tu étais !
Béatrice, elle aussi est entrée dans ma vie ; je lui porterai dans le futur toute l’amitié que, elle et toi, vous m’avez apportée.
Adieu Pierre. (Louis Hansoul, Baisy-Thy, Belgique).
 


lundi 4 février :

" C'est avec beaucoup de tristesse que j'apprends le décès de Pierre. Son site, Profils de libertés, m'avait permis de prendre à nouveau conscience de ma dimension spirituelle en l'ouvrant sur une conception profondément libre de la relation à l'Absolu. J'ai appris beaucoup en le lisant.  Que Dieu l'accueille et continue à faire briller la lumière qu'il a contribué à allumer sur cette terre " (Bruno Cadez, Lille).
 

" On ne se connaissait pas sinon par courriel ; il m'y disait avoir bien apprécié mon échange avec Bernard Sesboüé à propos de Dieu et de l'idée que s'en font les hommes (dans la Correspondance Unitarienne de juin 2007). Je suis admiratif pour sa très vaste culture et je suis triste avec vous tous de sa disparition " (Michel Jamet, Nantes).

" Nous avons connu Pierre Bailleux par voie informatique. En accord avec les écrits de la Libre Pensée Chrétienne, il nous a hébergé sur son site et nous a toujours fait confiance. Il a porté seul le travail de ce site LPC avec enthousiasme, malgré la maladie, nous encourageant à publier plus souvent. Nous avons eu deux ou trois contacts téléphoniques avec lui et avons entendu quelqu'un de chaleureux et de battant au téléphone, à l'image de ce que nous percevions de lui.
Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse et toute sa famille, leur offrant cette phrase de Martin Gray : " Etre fidèle à ceux qui sont morts, c'est les faire vivre avec nous et transmettre leur visage, leur voix, leur message aux autres. Ainsi la vie tronquée des disparus germera sans fin " (Christiane et Herman Van den Meersschaut, Bruxelles).

" Pierre, tu m'avais ouvert les portes de ta maison en 1980 ; tu m'y avais accueilli avec ma famille, moi qui venais d'ailleurs ... 
Je me souviendrai toujours de toi, officiant avec ta robe pastorale noire sous le ciel bleu métallique qui, en ce vendredi 20 mai après-midi, inondait le cimetière de Braine-le-Château. 
Par après, nous nous revîmes souvent au temple, moins souvent par la suite. En parlant de Dieu, de Jésus, tu allais vite, trop vite pour moi. Tu travaillais ma foi comme le sculpteur taille la pierre, au marteau. Je me suis donné le temps de réfléchir, d'essayer de croire, d'approfondir, tant bien que mal, ma foi en prenant le chemin que tu m'avais ouvert... 
Toi, tu t'arrêtes aujourd'hui, moi, je continue cette route; il nous restait beaucoup à dire, beaucoup à faire. 
Là où tu es, si tu le peux, prie encore pour moi et les miens. Tant que je pourrai, je continuerai à la faire aussi pour toi, pour ta compagne et tes enfants. 
Salut, vieux frère à tout jamais, à bientôt " (Edouard Wuilquot, Braine-l'Alleud, Belgique). 


mercredi 6 février : 

" Cher Pierre, Mon TCF, Que le GADL'U t'ouvre grandes les portes de l'Orient Eternel. Qu'il adoucisse la peine de toute ta famille et de tes amis. Je t'embrasse trois fois " (Alain Lauzet, Orléans).

" Rentrant de voyage, j'ai découvert la nouvelle du passage à l'Orient Eternel de notre frère (pour moi à double titre) Pierre Bailleux. Je ne le connaissais pas personnellement, mais ce que j'avais pu lire de lui attestait toujours de la profondeur de sa réflexion, incarnant et précisant une approche du spirituel où je me retrouvais avec bonheur. J'adresse à ses proches toutes mes pensées fraternelles. Gémissons, gémissons, gémissons, mais espérons... "(Yves Lecornec, Caen) 


jeudi 7 février :

" Dear Friends, I have to tell you also the sad death of P.Bailleux, editor of the site " Profils de Libertés ", You cand find a blog section in his memory in the site
http://actua.unitariennes.over-blog.com Pierre Bailleux was a real unitarian, a wonderfull friend of us and we are very sad about is loosing

Cari Amici, Devo comunicare la concomitante scomparsa di P.Bailleux anima del sito " Profils de Libertés ", Al link qui sotto potete trovare una sezione del blog francese dedicata alle testimonianze ed alle partecipazioni alla sua memoria http://actua.unitariennes.over-blog.com Profondamente unitariano, amico fraterno, la sua scomparsa lascia in tutti noi un vuoto incolmabile " (Roberto Rosso, président de la Congregazione italiana cristiano unitariana, message au groupe de discussion qu’il anime).

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans BAILLEUX Pierre
commenter cet article
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 11:43
dans les Libres propos :

L’analyse d’ " Alguboogi ", jeune étudiante catholique, sur son blog, message du 10 janvier 08, " à propos d’un commentaire "
* " Alguboogi " est membre de la communauté de blogs " Religions en toute liberté "


On est dans une société qui bouge énormément. L'individualisme prend une place énorme dans les modes de pensées d'aujourd'hui, ce qui fait que les gens sont beaucoup plus libres ! Beaucoup plus stressés, aussi ! Le vaste monde aujourd'hui plus accessible nous offre de toutes nouvelles possibilités. L'écueil de tout cela est le vertige qui finit par être ressenti : Que faire ! Qui croire ! Où aller ! Et si, finalement, c'était beaucoup plus difficile de se forger une personnalité ? Donc, je suppose qu'il y a plusieurs manières de réagir :

Alternative une, vouloir globaliser l'humanité entière en occultant sa complexité pour en faire une soupe digeste. Refuser de voir la différence. Décider de mélanger, en se disant que tout le monde est identique. Boire du vin devant une série américaine en mangeant des sushis, et estimer qu'on en a assez compris.

Alternative deux, picorer. Tout est bon, tout s'achète, tout s'essaie, tout se pratique. J'ai connu un jeune homme Américain qui ne savait pas s'il se sentait une appartenance à la culture française, italienne, allemande, irlandaise, ou amérindienne ! Quelle confusion !

Alternative trois, saisir la diversité par petits bouts. Ne pas choisir. Dans ce cas, on ne peut s'engager que de façon tronquée, partielle, sinon, on se rend vite compte que c'est impossible à gérer !... On doit donc choisir d'être à la surface des choses, et de ne pas pouvoir les poursuivre jusqu'au bout.

Alternative quatre, résister purement et simplement au vertige. Se poser. Détourner catégoriquement son regard de la différence et se réunir dans un cercle fermé pour se protéger. C'est un choix particulièrement sécurisant. On peut cacher sa fragilité dans un bunker psychique. On a tous naturellement besoin de se sentir protégé. C'est pourquoi je crois que lorsqu'une institution rompt, une autre apparaît. Je persiste tout de même à dire que c'est une alternative séduisante, quoiqu'elle restreigne notre liberté. A l'adolescence, il est même assez sain de la pratiquer.

Mais, il y a l'alternative cinq, celle que j'ai choisie, évidemment. Cinquième possibilité : Approfondir un cheminement particulier. Décider de se situer clairement, sans pour autant se sentir esclave de la détermination que l'on s'est choisie. Ou, dans la même veine, se choisir un intitulé identitaire assez ouvert pour pouvoir naviguer dans le monde d'aujourd'hui.

 
" Alguboogi " par elle-même (en page d’accueil de son blog)

À propos de moi : Je suis une jeune étudiante dynamique qui écrit des nouvelles et des poèmes, fait de la danse africaine, chante et apprécie l'ouverture culturelle. J'aime me coucher tôt, la compagnie de ma famille et de mes amis, la nature. J’ai un faible pour les personnes engagées mais suis contre tout type de fanatisme. J aime approfondir ma spiritualité, et vivre pleinement ma vie dans la simplicité. Je suis petite, ronde, et pétillante.


Place aux jeunes dans nos mouvements !

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans CU 2008 - articles
commenter cet article