Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 08:08

La carte présente correspond à la "République des deux nations" (en fait une monarchie élective) qui a réuni le grand-duché de Lituanie (qui va alors de la Baltique à la Mer Noire puisqu'elle englobe l'Ukraine) au royaume de Pologne ; il s'agit donc d'une Pologne dans sa plus grande expansion puisqu'elle s'étend vers Moscou ! Elle est publiée dans l'article de l'encyclopédie Wikipedia consacrée à l'histoire de la Pologne ( lien). Elle donne la situation en 1573. Elle est reproduite dans l'article (mais en anglais) de même encyclopédie "Polish Brethren" (lien).

Amorcée en 1386, l'Union de la Pologne-Lituanie est renforcée à partir de 1569 par l'Union de Lublin. Cracovie en est la capitale jusqu'en 1596, date à laquelle le relai est pris par Varsovie. Mais à partir de 1772, ce grand ensemble politique va se trouver progressivement grignoté par les voisins russes, prussiens et la Maison des Habsbourg. 

pologne_1573.png

 

La légende étant en polonais, nous avons un peu de difficulté pour sa lecture. D'ouest en est, nous avons - sauf erreur de notre part - les luthériens (en bleu) avec la présence en leur sein de très nombreux juifs (en rayure orange) - les Juifs constituaient alors de 5 à 10% de la population totale * - et des communautés mennonites (en points rouges) près de la fontière d'avec les Pays-Bas, leur foyer d'origine. Puis deux zones (en violet) où le calvinisme s'est développé, avec en leur sein des communautés anti-trinitaires (en croix noire). A Leszno, il y eut une communauté de Frères de Bohème réfugiés. Enfin, en vert, les pays slaves de religion orthodoxe. En pointillé rouge, le catholicisme polonais, partout présent et très dominant (en blanc).

* À la fin du XVe siècle, la Pologne compte à peu près 10 000 juifs, certains venus d'Italie, beaucoup d'autres d'Allemagne. Le pays leur apparaît comme une sorte de « terre promise » par contraste avec la situation qui leur est imposée dans les autres pays d'Europe où on les expulse comme en Angleterre, en Espagne et en France, où on les enferme dans des ghettos comme en Allemagne et en Italie, et où on les convertit de force comme en Espagne et au Portugal (Wikipedia, Histoire de la Pologne).

 

La Petite Eglise polonaise anti-trinitaire, issue d'une scission au sein du calvinisme polonais, existera  de 1565 à 1658 (décision de la Diète : la convertion des anti-trinitaires au catholicisme ou l'exil). A cette époque, les anti-trinitaires sont traités d'ariens (d'où cette dénomination sur les cartes religieuses de l'époque).

 

Ajout du 27 juin 2014 - commentaire de Michel Jas au sein du groupe "Protestantisme libéral" sur Facebook, même date :

Il faudrait ajouter à cette carte la présence de Karaïms de langue turque (des régions baltes : Birzai, Karaimu-Naujamiestis, Troki, Novogrodek ; et dans la partie méridionale de la Pologne : Loutzk, Zolkiew, Sambor, Kukizow, Brzezmy, Halitch) qui furent peut être les Israelites non-juifs qui ont donné, prêté ou vendu les manuscrits hébraiques aux protestants .. Puis [ndlr - mais pas forcément à la date de la carte ni dans le cadre des Deux Royaumes] les dissidents dualistes ou judaïsants plus à l'Est dans les régions dominées par l'orthodoxie ...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans sur le socinianisme
commenter cet article

commentaires