Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:30

suite des articles précédents


3° - le rappel de la non-violence évangélique


John Wyclif, au nom de l’Evangile, condamne l’esclavage et la guerre.


John Wyclif, puis Jan Hus condamnent la pratique des indulgences non pas en tant que telle, mais parce qu’elles contribuent à financer des guerres ! Pour Jan Hus, ce fut à l’occasion de la croisade lancée par Jean XXIII, pape à Pise (il y avait alors deux autres papes, l’un à Rome et l’autre à Avignon) contre le roi Ladislas Ier de Naples, protecteur de son concurrent, le « pape de Rome ». le même pape lançait aussi une campagne d'indulgences afin de financer cet effort de guerre. Jan Hus s'élève alors contre ce « trafic » dans son adresse contre les indulgences Quaestio magistri Johannis Hus de indulgentiis, quasiment une copie conforme du dernier chapitre du De Ecclesia de John Wyclif. Le pamphlet hussite déclare qu'aucun prêtre, aucun évêque, aucun religieux ne peut prendre l'épée au nom du Christ ; ils doivent prier pour les ennemis du Christ et bénir ceux qui le combattent. Le repentir de l'homme passe par l'humilité, pas l'argent ni les armes ni le pouvoir.

 

La paix et la pureté évangélique, ici représentées sur vitrail par la colombe et le lys


colombe_et_lys.jpgcolombe_vitrail.jpg

 

Remarquable orateur, il provoque l’émeute du peuple de Prague. Le 24 juin 1412, un cortège d’étudiants conduit par le disciple de Jan Hus, Jérôme de Prague, va clouer au pilori la bulle du pape et la brûle ensuite. La répression s’abat sur les étudiants : trois étudiants, qui ont interrompu un prêtre pendant qu’il prêchait l’achat d’indulgence, sont exécutés à la hache.

 

Un siècle plus tard, le rejet des indulgences fera partie des thèses les plus célèbres de Martin Luther en 1517 ... mais c'est alors la somonie du clergé et l'avidité des percepteurs qui provoquera la réprobation des Allemands.

à suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans sur les Réformateurs
commenter cet article

commentaires