Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 07:41

Chapitre 7


01 - En ce moment, les disciples s'approchèrent de Jésus, et dirent : Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux ?

02 - Jésus, ayant appelé un petit enfant, le plaça au milieu d'eux,

03 - et dit : Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.

04 - C'est pourquoi, quiconque se rendra humble comme ce petit enfant sera le plus grand dans le royaume des cieux.

05 - Malheur au monde à cause des scandales ! Car il est nécessaire qu'il arrive des scandales ; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive !

06 - Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d'avoir deux pieds ou deux mains et d'être jeté dans le feu éternel.

07 - Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi ; mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans le feu de la géhenne.

08 - Que vous en semble ? Si un homme a cent brebis, et que l'une d'elles s'égare, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s'est égarée ?

09 - Et, s'il la trouve, je vous le dis en vérité, elle lui cause plus de joie que les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.

10 - De même, ce n'est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu'il se perde un seul de ces petits.

11 - Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.

12 - Mais, s'il ne t'écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l'affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins.

13 - S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Église ; et s'il refuse aussi d'écouter l'Église, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain.

14 - Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi ? Sera-ce jusqu'à sept fois ?

15 - Jésus lui dit : Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois.

16 - C'est pourquoi, le royaume des cieux est semblable à un roi qui voulut faire rendre compte à ses serviteurs.

17 - Quand il se mit à compter, on lui en amena un qui devait dix mille talents.

18 - Comme il n'avait pas de quoi payer, son maître ordonna qu'il fût vendu, lui, sa femme, ses enfants, et tout ce qu'il avait, et que la dette fût acquittée.

19 - Le serviteur, se jetant à terre, se prosterna devant lui, et dit: Seigneur, aie patience envers moi, et je te paierai tout.

20 - Ému de compassion, le maître de ce serviteur le laissa aller, et lui remit la dette.

21 - Après qu'il fut sorti, ce serviteur rencontra un de ses compagnons qui lui devait cent deniers. Il le saisit et l'étranglait, en disant : Paie ce que tu me dois.

22 - Son compagnon, se jetant à terre, le suppliait, disant : Aie patience envers moi, et je te paierai.

23 - Mais l'autre ne voulut pas, et il alla le jeter en prison, jusqu'à ce qu'il eût payé ce qu'il devait.

24 - Ses compagnons, ayant vu ce qui était arrivé, furent profondément attristés, et ils allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé.

25 - Alors le maître fit appeler ce serviteur, et lui dit : Méchant serviteur, je t'avais remis en entier ta dette, parce que tu m'en avais supplié ;

26 - ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j'ai eu pitié de toi ?

27 - Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu'à ce qu'il eût payé tout ce qu'il devait.

28 - C'est ainsi que mon Père céleste vous traitera, si chacun de vous ne pardonne à son frère de tout son coeur.

29 - Il leur dit : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson.

30 - Partez ; voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.

31 - Ne portez ni bourse, ni sac, ni souliers, et ne saluez personne en chemin.

32 - Dans quelque maison que vous entriez, dites d'abord : Que la paix soit sur cette maison !

33 - Et s'il se trouve là un enfant de paix, votre paix reposera sur lui ; sinon, elle reviendra à vous.

34 - Demeurez dans cette maison-là, mangeant et buvant ce qu'on vous donnera ; car l'ouvrier mérite son salaire. N'allez pas de maison en maison.

35 - Dans quelque ville que vous entriez, et où l'on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté,

36 - Mais dans quelque ville que vous entriez, et où l'on ne vous recevra pas, allez dans ses rues, et dites :

37 - Nous secouons contre vous la poussière même de votre ville qui s'est attachée à nos pieds ; sachez cependant que le royaume de Dieu s'est approché.

38 - Je vous dis qu'en ce jour Sodome sera traitée moins rigoureusement que cette ville-là.

39 - Or, la fête des Juifs, la fête des Tabernacles, était proche.

40 - Et ses frères lui dirent : Pars d'ici, et va en Judée, afin que tes disciples voient aussi les oeuvres que tu fais.

41 - Personne n'agit en secret, lorsqu'il désire paraître : si tu fais ces choses, montre-toi toi-même au monde.

42 - Car ses frères non plus ne croyaient pas en lui.

43 - Jésus leur dit : Mon temps n'est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt.

44 - Le monde ne peut vous haïr ; moi, il me hait, parce que je rends de lui le témoignage que ses oeuvres sont mauvaises.

45 - Montez, vous, à cette fête ; pour moi, je n'y monte point, parce que mon temps n'est pas encore accompli.

46 - Après leur avoir dit cela, il resta en Galilée.

47 - Lorsque ses frères furent montés à la fête, il y monta aussi lui-même, non publiquement, mais comme en secret.

48 - Les Juifs le cherchaient pendant la fête, et disaient : Où est-il ?

49 - Il y avait dans la foule grande rumeur à son sujet. Les uns disaient : C'est un homme de bien. D'autres disaient : Non, il égare la multitude.

50 - Personne, toutefois, ne parlait librement de lui, par crainte des Juifs.

51 - Vers le milieu de la fête, Jésus monta au temple. Et il enseignait.

52 - Les Juifs s'étonnaient, disant : Comment connaît-il les Écritures, lui qui n'a point étudié ?

53 - Jésus leur répondit :

54 - Moïse ne vous a-t-il pas donné la loi ? Et nul de vous n'observe la loi. Pourquoi cherchez-vous à me faire mourir ?

55 - La foule répondit : Tu as un démon. Qui est-ce qui cherche à te faire mourir ?

56 - Jésus leur répondit : J'ai fait une oeuvre, et vous en êtes tous étonnés.

57 - Moïse vous a donné la circoncision, -non qu'elle vienne de Moïse, car elle vient des patriarches, - et vous circoncisez un homme le jour du sabbat.

58 - Si un homme reçoit la circoncision le jour du sabbat, afin que la loi de Moïse ne soit pas violée, pourquoi vous irritez-vous contre moi de ce que j'ai guéri un homme tout entier le jour du sabbat ?

59 - Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice.

60 - Quelques habitants de Jérusalem disaient : N'est-ce pas là celui qu'ils cherchent à faire mourir ?

61 - Et voici, il parle librement, et ils ne lui disent rien ! Est-ce que vraiment les chefs auraient reconnu qu'il est le Christ ?

62 - Les pharisiens entendirent la foule murmurant de lui ces choses. Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens envoyèrent des huissiers pour le saisir.

63 - Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.

64 - Quelques-uns d'entre eux voulaient le saisir, mais personne ne mit la main sur lui.

65 - Ainsi les huissiers retournèrent vers les principaux sacrificateurs et les pharisiens. Et ceux-ci leur dirent : Pourquoi ne l'avez-vous pas amené ?

66 - Les huissiers répondirent : Jamais homme n'a parlé comme cet homme.

67 - Les pharisiens leur répliquèrent : Est-ce que vous aussi, vous avez été séduits ?

68 - Y a-t-il quelqu'un des chefs ou des pharisiens qui ait cru en lui ?

70 - Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !

71 - Nicodème, qui était venu de nuit vers Jésus, et qui était l'un d'entre eux, leur dit:

72 - Notre loi condamne-t-elle un homme avant qu'on l'entende et qu'on sache ce qu'il a fait ?

73 - Ils lui répondirent : Es-tu aussi Galiléen ? Examine, et tu verras que de la Galilée il ne sort point de prophète.

74 - Et chacun s'en retourna dans sa maison.

Partager cet article

Repost 0
Published by traduction Luc Schneider - dans la bible de Jefferson
commenter cet article

commentaires