Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 08:49

Emerson, Ralph Waldo (1803-1882), essayiste, philosophe et poète américain.


Il naquit à Boston le 25 mai 1803, dans une famille de pasteurs. Dipômé de l'université Harvard à l'âge de dix-huit ans, il commença à enseigner avant d'entrer à la Harvard Divinity School pour y devenir pasteur de la seconde Église unitarienne (c'est-à-dire niant la Trinité) de Boston (1829). La même année, il épousa Ellen Tucker, qui mourut dix-sept mois plus tard.

 

Dès 1832, Emerson renonça à sa charge de pasteur pour cause de divergences dogmatiques [ndlr à propos du lord supper, la communion chrétienne] et quitta les États-Unis pour l'Europe. En Angleterre, il fit la connaissance de Samuel Taylor Coleridge, de Thomas Carlyle et de William Wordsworth. Sa rencontre avec Carlyle scella une amitié qui allait durer toute sa vie.

 

De son séjour à l'étranger, Emerson tira aussi un très beau livre de voyage, les Traits du caractère anglais (1856).


À son retour aux États-Unis en 1833, Emerson commença à Boston le cycle de conférences qui le rendit célèbre. Ses conférences s'inspiraient de ses Journaux (publiés après sa mort, entre 1909 et 1914), qui lui servaient de recueil d'observations et de notes. Le premier livre qu'il publia, Nature (1836), contenait sa déclaration de foi la plus détaillée. Il publia encore deux volumes successifs d'Essais (1841 et 1844), puis écrivit pour The Dial, la revue du transcendantalisme de la Nouvelle-Angleterre, fondée en 1840, dont il devint le rédacteur en chef en 1842. Plusieurs de ses conférences furent réunies dans le volume Représentants de l'humanité (1850), et des essais furent regroupés dans la Conduite de la vie (1860), qui connut un succès immédiat.

 

Emerson publia plusieurs recueils poétiques, parmi lesquels Premier Mai et autres poèmes (1867) —un recueil des textes publiés auparavant dans The Dial et dans Atlantic Monthly — et Parnassus (1874), le recueil de ses poèmes favoris.

 

 

Orateur réputé, penseur progressiste et intègre, Emerson milita pour la spécificité culturelle des États-Unis: le transcendantalisme fut pour lui un moyen de faire prendre conscience aux Américains qu'ils pouvaient, en suivant leur énergie et leur créativité spontanée, construire un monde sans référence au Vieux Continent. Il milita en outre pour la cause abolitionniste en donnant de nombreux discours contre l'esclavage.

 

Emerson mourut le 27 avril 1882 à Concord dans le Massachusetts.

 

source : site "proverbes et citations" (lien)

Partager cet article

Repost 0
Published by La Besace des unitariens - dans (hist) EMERSON Ralph Waldo
commenter cet article

commentaires