Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 16:35

par Roger Parmentier, pasteur ERF, article à la Une du bulletin de la Correspondance unitarienne, n° 98, décembre 2009

 

Jésus n’est pas le Jésus-Christ qui nous a été présenté, le Jésus-Christ des Eglises, des traditions, des doctrines, des liturgies, des prédications. Jésus n’est pas ce personnage céleste et divin qui serait à adorer, cette deuxième personne d’une Trinité impensable ; il n’est pas le fondateur de la théocratie chrétienne, la chrétienté dominatrice qui lui aurait fait horreur ; il n’a institué ni religion, ni Eglise, ni sacerdoce, ni hiérarchie ; tout cela a été inventé par des générations "chrétiennes" successives, et – d’une façon ou d’une autre, nous a été imposé. On nous a obligé à croire que Dieu l’avait fait mourir "pour expier nos fautes" selon un prétendu péché originel, on nous a martelé que son cadavre avait repris vie, qu’il était un christ ressuscité et qu’en plus il était allé aux Enfers et qu’il était monté au Ciel, on ne sait pas trop où, et même (étant Dieu lui-même) qu’il siégeait sur un trône à la droite de Dieu … et beaucoup d’autres choses semblables.

Jésus de Nazareth, au contraire, a été un simple homme de foi et de courage, s’inscrivant dans la lignée des sages de tous les peuples, s’efforçant de trouver pour tous des façons de survivre et de vivre ensemble ; s’inscrivant ainsi dans le sillage des prophètes contestataires des injustices et des crimes, de la tyrannie des puissants de toute sorte, mais aussi des prophètes utopiques, proposant un sauvetage de l’Humanité et des jours heureux en recherchant la vérité dans tous les domaines, l’authenticité et non les illusions et les superstitions, bref le sauvetage de l’Humanité si folle et si fragile.

Jésus n’a pas été un prêtre ni un saint. Vêtu comme tout le monde et vivant comme tout le monde, il a inventé et proposé une nouvelle façon de penser et de vivre, de croire aussi, qui renverse l’ordre abominable actuel du monde et propose à des poignées d’individus sans compétences particulières pour cela, de vivre le contraire de tout ce qui fait souffrir et mourir, en s’engageant à corps perdu dans ce combat. Bien sûr il l’a vécu lui-même et il l’a payé de sa vie, car les pouvoirs religieux hypocrites et les pouvoirs politiques tyranniques n’ont pas pu supporter cet agitateur populaire. Mais sa proposition dérangeante et magnifique tient encore la route et suscite plus que jamais des poignées d’audacieux solidaires, généreux et capables d’aimer même ceux qui les combattent.

Sa grandiose façon de vivre peut-être vécue dans toutes les cultures, non religieuses comme religieuses, qu’elle transforme, dans nos sociétés sécularisées comme dans les christianismes traditionnels, le judaïsme et l’islam : tous ont, en effet, un grand respect et une reconnaissance pour ce rabbi inspiré exceptionnel, même s’ils ne comprennent et n’accueillent que très partiellement sa proposition inouïe, entraînant parfois des séparations et des engagements.

Partager cet article

Repost 0
Published by Roger Parmentier - dans CU 2009 - articles
commenter cet article

commentaires