Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 13:43

hommage à eux rendu

Un nom très provençal, tiré de « papillon ».
On l’a attribué aux protestants rebelles
Au XVIIème siècle, Guerre des religions,
La Saint-Barthélémy et toutes les séquelles.

Debout sainte cohorte en chemise de nuit,
Sur les armes cachées, on était sur nos gardes.
Fallait se reconnaître au milieu de la nuit,
Face aux dragons du roi avec leurs hallebardes.

Ils ont tenu le coup des décennies entières.
« Qu’il n’en reste pas un », Louis XIV avait dit.

On les avait parqués, et même au cimetière
On les étiquetèrent car ils étaient maudits

Je vous salue, maudits, vous étiez hérétiques.
Cela vient d’un mot grec qui signifie « le choix ».
Vous avez refusé le carcan catholique ;
Le pontife romain vous a mis hors la loi.

Deux moitiés de Dieu : l’empereur et le pape,
Hugo les a nommés ; çà remonte plus loin,
Au quatrième siècle, c’est la première étape,
« Sabre et goupillon », c’est signé Constantin.

Au nom des religions, combien d’intolérance !
Au nom du Tout-Puissant combien de tueries !
Les athées ont beau jeu de montrer l’inconscience
Des dogmes intransigeants et de leurs idioties.

Quand donc l’Humanité sera enfin adulte ?
Quand donc cesserons-nous de nous entretuer

Au nom d’un dieu cruel dont le vrai, le seul culte
est de voir les impies enfin éliminés.

Ces dieux fascistes, hélas, ces religions funestes,
Faut s’en débarrasser à jamais, pour toujours.
Vienne la tolérance, à bas toutes les sectes.
Croyants et incroyants sont unis dans l’Amour (1).

 

poème d’Emile Mihière dans un recueil en préparation provisoirement intitulé « Pourquoi pas ? », à paraître en 2013 aux éditions Provence-Poésie (Pp). Emile Mihière est déjà auteur d’un premier recueil de poésies engagées « A bâtons rompus » paru aux mêmes éditions en 2012 dont la rubrique « prières et méditations » de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) s’est faite l’écho dans un article du 10 juillet 2012 (lien).

(1) Constatant l’atténuation du clivage classique entre croyants et incroyants, l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) a ouvert dès sa fondation une rubrique sur ce thème (lien).


assemblee_du_desert.jpg

 

Ce dimanche 2 septembre a eu lieu au Musée du Désert la commémoration annuelle des persécutions subies par les protestants français à la suite de la révocation de l'Edit de Nantes. La prédication en fut confiée à Laurent Gagnebin, rédacteur en chef de la revue Evangile et Liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Mihière - dans CU 2012 - articles
commenter cet article

commentaires