Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 12:45

Amicale adresse de Bálint Benczédi Ferenc, évêque de l’Eglise unitarienne de Transylvanie, aux participants de la conférence de Saluzzo (Italie) sur Giorgio Biandrata, les 21-22 mai 2010


Chers frères,


C’est avec amour et respect que je salue les participants de la Conférence Biandrata-Serveto à Saluzzo. Cela me fait plaisir d'entendre, que vous aller chérir la mémoire de deux remarquables figures historiques du XVIème siècle. Les activités de Giorgio Biandrata et de Michel Servet ont eu un grand impact sur l’évolution spirituelle de l’évêque fondateur de notre religion, Ferenc Dávid. Biandrata, médecin de cours du prince Jean Sigismond de Transylvanie, a aidé Dávid comme partenaire privilégié dans la rédaction de l'édit de la liberté religieuse en 1568. Entre le 6 et le 13 janvier 1568, dans la ville de Torda, la Diète a proclamé pour la première fois dans l'histoire du monde que personne ne devait être persécutés pour la religion, pour sa foi. Ce fut l'année de fondation de notre Eglise.

 

Par cette loi, la Transylvanie fit son entrée dans la culture développée de l’Europe [ndlr. l’Europe de la Renaissance]. La Transylvanie est terre de tolérance et de liberté religieuse, où trois groupes ethniques et quatre confessions (catholique, luthérienne, réformée et unitarienne) ont vécu et vivent toujours ensemble. A l'époque actuelle, la cohabitation s’y fait aussi avec encore plus de communautés religieuses [ndlr. orthodoxes, uniates, autres protestants, juifs, etc.]


Durant leurs 442 ans d'histoire, les unitariens [de Transylvanie] ont connu des moments difficiles de persécution. L'amour providentiel de Dieu, la fidélité du peuple et cette loi de liberté religieuse leur ont permis de survivre. Le plus dur moment de notre histoire est venu après la Seconde Guerre mondiale avec l'émergence du régime communiste : celui-ci a pris nos écoles et nos biens fonciers, nous a privé de nos propriétés et ses pratiques violentes ont conduit à l'emprisonnement de nombreux ministres et à la destruction de collectivités rurales. La loyauté des fidèle a aidé l'Eglise une fois de plus à survivre en ces temps dramatiques. Après la révolution de 1989, nous avons réussi à récupérer nos écoles et nous essayons de récupérer aussi toutes nos propriétés. Nous travaillons dur pour développer nos communautés dans la foi et la vie religieuse et morale.


Au XIXème siècle, une relation étroite s’est instaurée entre les Transylvaniens et les Anglais, et plus tard avec les unitariens américains. Cette relation est devenue plus forte après 1989, et nous essayons aussi d’établir et de renforcer nos relations avec les communautés chrétiennes en Europe qui pratiquent elles aussi la liberté de pensée. C'est pourquoi il est important pour nous d'être présents à cette conférence à Saluzzo, et nous sommes heureux que notre jeune pasteur Ferenc Mikó soit en mesure d’y participer et de vous apporter les salutations des unitariens de notre pays. Votre conférence coïncide avec la célébration de la Pentecôte et celle-ci nous apporte un message important : l'esprit est libre et il ne devrait pas y avoir de frontières dans la pratique de notre religion. Ferenc Dávid a écrit: « il n'y a rien de plus insensé, absurde, d'essayer de forcer la conscience et l'esprit sur lesquels seul le Créateur a pouvoir».

 

saluzzo_participants_2.JPG

quelques participants en visite à la Casa Cavassa (Saluzzo). De gauche à droite : Roberto Celada Ballanti (professeur à l'université de Gêne), une étudiante italienne, une guide du service culturelle de la ville, Mme Gabriella Brun (interprête en français pour la Ville), Sergio Baches-Opi (secrétaire général de l'Instituto de estudios sijenenses "Miguel Servet" à Villanueva de Sijena, Aragon, Espagne), Sergio Carletto (université de Turin, fondateur et directeur du CESPEC, animateur de l'Association G. Biandrata), Jean-Claude Barbier (unitarien français, fondateur du réseau de la Correspondance unitarienne et de l'Eglise unitarienne francophone) ; devant, le révérend Roberto Rosso (fondateur de la Congregazione italiana cristiano unitariana CICU)

 

Chers frères ! Nous envoyons nos salutations de Transylvanie ! Essayons de vivre notre vie comme un peuple bon dans l'amour de Dieu et de l'Homme, en se sentant responsable de l'enseignement évangélique de Jésus. Puissions-nous conserver et respecter le droit à la liberté de penser et de nous tenir loin de toute violence et intolérance. Puissions-nous travailler ensemble dans l'amour et la paix pour le développement de la vie humaine. Que Dieu bénisse la vie et le travail des participants à la Conférence et nous pousse à mieux connaître les uns et les autres. A vous dans la foi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Balint Benczédi Ferenc - dans (hist) BIANDRATA Giorgio
commenter cet article

commentaires