Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

10 juin 2007 7 10 /06 /juin /2007 09:39

Devant l’intérêt porté par beaucoup à cette grande figure de la Réforme qu’est Michel Servet, j’ai voulu apporter ma contribution en répertoriant les articles consacrés à celui-ci par Charles Taze Russell d’abord et par ceux qui poursuivirent son œuvre, les Témoins de Jéhovah. C’est la raison pour laquelle j’ai traduit de l’anglais un extrait du " Photo-Drame de la Création " datant de 1914, à l’attention des membres du groupe de discussion " Unitariens Francophones ", extrait qui est déjà paru sur ce blog et qui a été repris sur le site de la Servetus International Society.

Charles Taze Russell fut le fils d’un riche commerçant américain, dont il était l’associé. Il fonda en 1879 le magazine Zion’s Watch Tower, aujourd’hui The Watchtower (La Tour de Garde). En 1870 il avait renoncé à sa carrière pour former une classe d’étude biblique avec ses amis de Pittsburgh et Allegheny (en Pennsylvanie) à la suite de quoi il exerça la fonction de pasteur et de président de la Watchtower Bible and Tract Society à partir de 1881.

Sa lecture et sa compréhension de la Bible l’ont amené à s’interroger sur la nature de certaines conceptions prêchés par les Eglises de son temps et à en rejeter quelques-unes, notamment le dogme trinitaire. Entre 1870 et 1875 il avait fait la connaissance du pasteur adventiste George Storrs et il découvrit les travaux de Henry Grew, tous deux des anti-trinitaires.

Il semble que, sous le rapport de cet anti-trinitarisme, Charles Russell ait connu très tôt, sinon l’œuvre, au moins l’histoire de Michel Servet pendant ses recherches sur ce sujet durant la période 1870-1875. Ainsi en 1899, lors de la parution de son livre "La réconciliation entre Dieu et l’homme", on pouvait lire un paragraphe rapportant les paroles de Servet dans une citation de John Wesley, le fondateur du méthodisme.

Wesley, le fondateur du méthodisme, s'efforça de défendre la doctrine de la Trinité ; pourtant dans un de ses sermons portant sur ce texte [1 Jean 5 :7], il cita les paroles de Servet : " J'hésite à employer les mots " Trinité " et " personne ", parce que je ne trouve pas ces termes dans la Bible ", et à cette citation, Wesley ajoute : " Je voudrais insister seulement sur les termes exacts, inexpliqués, tels qu'ils se trouvent dans le texte ". […] - Charles T. Russell, Etude des Ecritures Vol. 5 " La réconciliation entre Dieu et l’homme " (1899), étude 2 p. 53 de l’édition française du MMIL.

 

Le fait qu’il n’aborda que tard le cas de Servet peut s’expliquer par le fait qu’à l’origine de la publication de la Tour de Garde, bien qu’il avait déjà rejeté le dogme trinitaire depuis longtemps, Russell s’était consacré davantage à la chronologie biblique, à la question de la rançon du Christ (cf. Mat. 20 :28 ; 1 Tim. 2 :6) et à sa présence (ou retour) sur terre.

Russell continua de faire référence à Michel Servet dans les éditions de la Zion’s Watch Tower de janvier 1905 où il publia une biographie de Servet écrite par Albert Monot et datant de novembre 1904 et dans celle de décembre 1908 sous le titre "Les doctrines de Michel Servet et Jean Denck".

En 1914, Russell fit éditer une série d’images accompagnées d’une bande son intitulée "Photo-Drame de la Création" qui fut projeté publiquement dans des salles en Amérique du Nord, en Europe et en Australie. Une version sous forme de livre fut également publiée. Les planches n° 85 portaient le titre "Calvin et Servet" et relataient le triste sort que réserva le premier au second, le tout accompagné d’une représentation du supplice et d’une photo de la stèle commémorative de Champel. Voir les photos sur ce blog en date du 9 avril 2007, repris sur le site de la Servetus International Society le 15 avril 2007.

Le collège central des Témoins de Jéhovah, éditeur des mensuels La Tour de Garde fondée par Russell et Réveillez-vous !, publia des articles sur Servet ou cita son exemple à de nombreuses reprises dans ses publications. Dans l’esprit du "De Trinitatis Erroribus", les Témoins de Jéhovah publièrent en 1989 une brochure intitulée "Doit-on croire en la Trinité ?" ainsi que de nombreux dossiers sur le sujet dans leurs magazines.

A ce jour, hormis certains chrétiens libéraux sur le plan strictement personnel, l’anti-trinitarisme biblique est partagé, pour ce qui est de la France, par les Témoins de Jéhovah, les Etudiants de la Bible dit " Russellistes ", les Amis de l’homme, les chrétiens unitariens, l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (Mormons), l’Eglise Internationale de Dieu et l’Eglise du Dieu Vivant.

Fabien Girard

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires