Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 12:19

Un unitarisme positif

par Jean-Claude Barbier, message du 21 juillet 09 au groupe Yahoo d’information et de discussion "Unitariens francophones",

En France et régions voisines francophones, dans un premier temps, le recrutement dans les rangs unitariens s'est fait auprès de chrétiens qui contestaient leur Eglise d'origine, les protestantes ou la catholique, entres autres pour leur dogmatisme, ou n'y avaient pas trouvé leur place. Ils sont arrivés, certains avec de la rancune pour leur ancienne appartenance, parfois avec de la violence.

Une page est en train de se tourner avec l'arrivée dans nos rangs d'unitariens et sympathisants, moins marqués par ce passé, plus indépendants vis-à-vis des appartenances d'origine, moins préoccupés d'anti-trinitarisme, plus jeunes, plus ouverts à toutes les spiritualités du monde d'aujourd'hui, sensibles à plus d’universalisme, etc.

Un unitarisme pour ses propres valeurs, et non un unitarisme contre les autres.

Nous sommes unitariens (ou anti-trinitaires) parce que nous refusons le Dieu compliqué des philosophes trinitaires et ne reconnaissons que le Dieu unique que la Bible dépeint de manière simple ! Ce n'est pas à nous d'entrer dans des considérations personnelles et métaphysiques au sujet de Dieu qui ne nous a rien révélé sur sa personne (je veux parler de son "corps" spirituel).

Pour un christianisme aux idées claires et simples

par M. Chenevière, pasteur et professeur à Genève, introduction à son livre "Du système théologique de la Trinité" (1831), document signalé à la Correspondance unitarienne par Fabien Girard


Au lieu de ces idées claires et simples qui font sentir la vérité et la grandeur du christianisme, qui satisfont la raison et touchent le cœur ; ce ne sont, dans plusieurs cours de théologie, qu'idées métaphysiques, que questions curieuses, que termes obscurs ; c'est une théologie si embarrassée que les apôtres eux-mêmes, s'ils revenaient au monde, ne l'entendraient pas sans le secours d'une révélation particulière. Cette théologie scolastique a fait plus de mal qu'on ne saurait le dire à la religion.


Credo alternatif

par Pierre Castaner, fondateur du "Café du Courant d’Air" (Marseille), publié dans "Nouvelles de communautés", spécial Angers novembre 2008, n° 90, mars 2009, p. 30.


Je crois que "le Verbe s’est fait chair" et qu’il nous faut trouver les mots et les gestes pour le redécouvrir en nous-mêmes et dans l’Autre.

Je crois que la question du Christ est à soumettre encore et toujours, à temps et à contretemps dans un souci d’épanouissement de l’homme, pour l’élévation de l’âme et pour l’incendie de la foi qui fait feu de tout bois, dans ce monde blasé et résigné.

J’ose croire que boire, chanter, parler, cogiter, créer et prier font bon ménage hors de la pensée unique et inique.

Je crois au questionnement et à l’étonnement de l’homme. Il nous faut mijoter des projets de solidarité, prier et méditer, ramasser les forces égarées en nous ; je crois que c’est là ce qu’on nomme l’Esprit.

Je crois que Jésus comme tout le monde fréquentait les cafés de tout le monde, que Jésus mangeait et buvait à la table des hommes. Et c’est à table et autour d’un verre qu’on refaisait le monde et que la parole divine et créatrice soufflait, pour retrouver le sens de l’amitié et de la fraternité.

Je crois de plus en plus que dans nos villes, l’Evangile si fragile ne peut se dire que dans un climat de sympathie et d’appétit.


L’existant du chrétien aujourd’hui

Café rencontre organisé à Cotonou le samedi 27 juin 09 par le mouvement "Chrétiens pour changer le monde" animé par Albert Gandonou


L’existant du chrétien en Afrique, on peut dire que d’une manière générale, le chrétien tel qu’on peut le voir aujourd’hui en Afrique présente les traits caractéristiques suivants :


- il tend à se montrer intolérant envers les cultes traditionnels africains mais aussi envers les Eglises différentes de la sienne ; chacun considère qu’il a le vrai culte, la vraie religion ;

- il se préoccupe de rites, de sacrifices, de lois religieuses, de mariage, de famille,… comme les adeptes de toutes les religions du monde ;

- il fréquente les églises et les groupes de prières pour chercher des solutions à ses divers problèmes personnels : avoir un bon mari, être en bonne santé, obtenir un poste lucratif, réussir dans ses affaires ou en politique, conjurer ses peurs, etc. ;

- dans la vie sociale et en politique, par exemple, rien ne le distingue des autres : pillage des biens publics, hypocrisie, prévarication, individualisme, …

- il se préoccupe de son salut personnel, voire éternel, et ne s’intéresse pas à l’amélioration des conditions de vie du plus grand nombre ;


Est-ce cela la bonne nouvelle de Jésus-Christ ?


Rassembler des isolés au nom de Jésus-Christ

Paul Pistre, message à la Correspondance unitarienne reçu le 10 juillet 09


Je reçois, toujours avec plaisir, votre revue qui trouve, çà et là, de nouveaux adeptes. A votre manière, surtout par le Web, vous faites Eglise, en rassemblant des isolés au nom de Jésus-Christ.


A propos de " La pratique libérale qui nous unit "

Message de Paul Renato G.  à Jean-Claude Barbier en date du 23 juillet 09


C’est un message très important que celui de l’histoire - le passé, le présent et l’avenir - de l’unitarisme et de son combat pour la liberté, le respect et l’amour fraternel entre tous les hommes. Fraternellement

Partager cet article

Repost 0
Published by Correspondance unitarienne - dans CU 2009 - articles
commenter cet article

commentaires