Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 07:17

d'après l'article "Anniversaire : Michel Servet, une figure illustre, Un penseur libre sacrifié", publié le jeudi 30 octobre 2008 sur le site du Forum social Haute-Savoie (FSD 74). 

 


Deux conférences à l’Hôtel de Ville d’Annemasse, ont eu lieu le 19 novembre 2008 de 18h à 20h : Guy Gavard , ancien maire d’Annemasse "Un exemple des conflits de la tolérance : la statue de Michel Servet d’Annemasse, 1908, 1960, 1988" et José Goemans , président départemental de la Libre Pensée : "Michel Servet, grande figure de la pensée Libre".

Ce monument d’Annemasse, érigé en 1908, est dû à l’initiative d’un comité local "Michel Servet" qui bénéficia du soutien de personnalités radicales et franc-maçonnes : Edouard Herriot, maire de Lyon, Fernand David, député de Haute-Savoie, etc. Ce comité acheta la sculpture d’une artiste genevoise, Clotilde Roch, dont Genève avait refusé. Ce fut, au dire de la municipalité d’Annemasse, le "premier ornement laïque de la Ville". 470 convives participèrent au banquet d’inauguration.

Statue de Michel Servet à Annemasse en 1908, carte postale éditée par le libraire Richard (Annemasse), vue sur le site de La Salésienne.

Le régime collaborationniste de Vichy envoya la statue en Allemagne en 1942 pour y être fondue. La Résistance locale déposera sur le socle du monument détruit, une couronne dont le nœud portait l’inscription : "À Michel Servet, la première victime du fascisme". Après guerre, le frère de l’artiste ayant conservé le moule en plâtre, un nouveau comité Michel Servet souhaita en 1956 la réinstallation de la statue : elle le fut le 4 septembre 1960 à l’entrée du parc municipal, puis, en 1988, lors de l’aménagement de la place de la mairie, à son premier emplacement, en plein centre ville. Informations lues sur 
le site de La Salésienne.

A l’initiative d’Albert Blanchard-Gaillard, président de l’Association française francophone (AUF), une rencontre unitarienne eut lieu à Annemasse du 30-31 octobre 1993, pour le 440 ème anniversaire de l’exécution de Michel Servet (le programme en fut annoncé dans les Approches unitariennes le bulletin interne de l’association, dans son n° 18, août, octobre 1993). En 2001, dans le cadre d’un avant-projet d’association nationale "Michel Servet", Jean-Claude Barbier prit contact avec la mairie d’Annemasse (novembre 2001, correspondance avec Robert Borrel, maire d’Annemasse et conseiller régional Rhône-Alpes), mais le projet ne vit pas le jour.

En plus des libres-penseurs dont les efforts sont à l’origine de l’érection de cette statue, puis de sa réinstallation, les chrétiens unitariens sont mentionnés. Les sources documentaires indiquent le site de La Besace des unitariens (voir notre rubrique consacrée à Michel Servet
) et un article de Jean-Claude Barbier paru dans Profils de liberté sur l’histoire du christianisme unitarien.


Nous remercions Fabien Girard de nous avoir signalé cette manifestation d'Annemasse.

Partager cet article

Repost 0
Published by d'après le Forum social de Haute-Savoie - dans (hist) SERVET Miguel
commenter cet article

commentaires