Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 15:16

"Au nom de l’Evangile, crions, supplions ! ", par Philippe de Briey (catholique, Belgique), envoyé à la Correspondance unitarienne le 27 mars 09


Comme beaucoup de catholiques, j’ai mal à mon Eglise, plus que jamais… Mais que faire ? sinon crier que nous avons mal, très mal ! Le crier d’abord à Dieu dans la prière, c’est essentiel, Le supplier de nous apporter Sa Lumière et Sa Force. Mais le crier aussi à tous nos frères et sœurs, aux prêtres et aux évêques, et au pape aussi, via le nonce ou le cardinal. Les supplier de nous écouter. Qu’ils se rendent compte que le problème de communication n’est pas uniquement imputable aux médias ou à un monde qui refuse les exigences de l’évangile (même s’il y a sans doute beaucoup de cela dans la dernière question du Sida).

Car la crise actuelle n’est-elle pas le symptôme et la conséquence d’une crise bien plus profonde et ancienne ? Vatican II avait ouvert des portes, mais elles se sont refermées petit à petit, en posant un tabou sur quelques grandes questions pendantes, telles que :

- la possibilité égale pour les femmes d’accéder à tous les ministères ;

- la possibilité d’être prêtre et marié, comme dans les autres Eglises ;

- l’excommunication infligée aux divorcés remariés ;

- la possibilité pour tous, y compris évêques, théologiens, prêtres, d’exprimer des opinions différentes, notamment en matière de bioéthique (contraception par des moyens " non naturels ", préservatifs, avortement et euthanasie dans certains cas, etc.) ;

- la recherche avec nos frères protestants et orthodoxes de " ce que l’Esprit dit aux Eglises " ;

- un fonctionnement plus collégial et plus démocratique.

 


L’idéal serait un concile Vatican III ou à défaut, des Etats généraux des catholiques d’Europe. Mais en attendant que la hiérarchie catholique en comprenne l’urgence, et pour qu’elle puisse la constater clairement, ne devrions-nous pas organiser sans attendre un grand débat du peuple chrétien ? Si pas au niveau européen, au moins au niveau francophone (Belges, avec si possible les Français et les Québécois).

On nous dira sûrement : " vous voulez provoquer un schisme ! ". Mais non, nous voulons au contraire l’éviter et tenter de stopper l’hémorragie actuelle, l’abandon silencieux de tant de jeunes, et même d’adultes, femmes, divorcés remariés, personnes fort engagées dans la société ou dans la recherche intellectuelle, etc. etc. Stopper aussi la perte considérable de crédibilité de notre Eglise catholique dans le monde d’aujourd'hui.

Ceux qui, parmi nous, ont peur de ces grands changements inéluctables, respectons-les, mais nous ne devrions pas permettre qu’ils imposent leur opinion à toute l’Eglise, car il s’agit de l’Evangile, qui est Amour, tolérance, humilité, compassion, considération et confiance égale pour tous, respect de la conscience de chacun, et par conséquent refus du juridisme, des jugements, des castes, des exclusions...

Prions Jésus Christ de nous aider à agir calmement, mais obstinément et avec amour pour notre Eglise, mais aussi pour le monde qui a tellement besoin d’une BONNE nouvelle : d’être sauvé, plutôt que toujours condamné ! Remplissons donc les boîtes aux lettres de nos évêques, du nonce, du cardinal ! Plus nous serons nombreux à crier et à supplier, plus on finira par nous entendre, même à Rome.

La goutte d’eau qui fait déborder le vase par Hervé Le Duc (Angers), envoyé à la Correspondance unitarienne le 5 mars 09, suite au billet de Michel Théron paru dans l’hebdomadaire Golias et reproduit dans les Actualités unitariennes le vendredi 20 mars sous le titre " La logique des principes absolus, la folie d’un pape ",

Pour mon épouse et moi, cette phrase est LA goutte d'eau ; celle qui fait, avec la violence d'un tsunami, déborder le vase. Comme beaucoup d'autres, nous avons été baptisés (à un âge où les choix sont bien loin de pouvoir être exprimés) au sein de l'Eglise de Rome. Aujourd'hui, nous pensons très sérieusement à faire une demande auprès de cette dernière afin, premièrement, de nous faire débaptiser et deuxièmement, que nos noms ne figurent plus sur ses registres.

L'Eglise de Rome est pour nous une organisation politico-socio-financière à laquelle non seulement nous ne souhaitons plus nous référer d'une quelconque manière, mais à laquelle, désormais, nous refusons la moindre des cautions.

Et pour ma part, je ne puis que remercier, et le mouvement unitarien, et la Libre pensée chrétienne
(site) d'avoir, ces dernières années, éclairé ma petite lanterne et considérablement fait progresser mon humble réflexion. Paix et Bien à vous tous !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé Le Duc, Philippe de Briey - dans CU 2009 - articles
commenter cet article

commentaires