Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le calice des unitariens

chaque communauté unitarienne arbore un blason ou un logo. Voici celui des unitariens qui sont regroupés au sein de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU). Voir sur son site à la rubrique "le calice des unitariens"
http://afcu.over-blog.org/categorie-1186856.html


 

Rechercher

Archives

Articles Récents

9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 10:17
le bureau de Théodore Parker tel qu'il le laissa en partant pour l'Europe en 1859 (où il mourut à Florence). On y voit un buste de Jésus et une statuette de Spartacus.

la notice bibliographique à la fin de l’article de Dean Grodzins.


The Andover-Harvard Theological Library contient plus de 700 manuscrits et sermons de T. Parker, 4 volumes de son journal, beaucoup de carnets de notes, des manuscrits de plusieurs de ses livres, y compris trois brouillons de A discours of Matters Pertaining too Religion et plusieurs lettres.

The Massachusetts Historical Society possède la plus grande collection de lettres reçues ou envoyées (la plupart photocopiées), deux autres volumes de son journal et des carnets de notes.

The Boston Public Library détient un recueil des sermons de T. Parker, quelques manuscrits importants y compris The History of the Jews et l'Experience as a Minister, plusieurs lettres, carnets de notes, et brouillons ; T. Parker ayant légué sa bibliothèque personnelle à la BPL, on peut y trouver l'original de ses livres.

Des collections importantes de T. Parker se trouvent à la Houghton Library, à la Harvard University, à la Library of Congress , à la Huntington Library  et au State Archives of Neuchâtel, en Suisse ; de nombreuses autres librairies ont des fonds plus petits.

La plus complète bibliographie des publications de T. Parker jusqu'en 1846 se trouve chez Dean Grodzins, American Heretic : Theodore Parker and Transcendentalism (2002) ; voir aussi Joel Myerson, Theodore Parker : A Descriptive Bibliography (1981). Il y a eu deux éditions des œuvres complètes de T. Parker : The Collected Works of Theodore Parker (paru en 14 volumes de 1863 à 1872), et The Works of Theodore Parker, Centennial Edition (paru en 15 volumes de 1907 à 1913)  ; on ne peut éviter de trouver intéressantes ces collections bien qu’aucune ne donne les textes dans une version absolument certaine.

On dénombre cinq principales biographies de T. Parker qui sont le fait de John Weiss, Life and Correspondence of Theodore Parker (2 vols; 1864), Octavius Brooks Frothingham, Theodore Parker : A Biography (1874), John White Chadwick, Theodore Parker: Preacher and Reformer (1900), Henry Steele Commager, Theodore Parker : Yankee Crusader (1936), et de Dean Grodzins, American Heretic : Theodore Parker and Transcendentalism (2002). Ce dernier qui donne le récit de la vie de l'auteur jusqu'en 1846 doit être complété par deux articles portant sur la fin de sa vie : D. Grodzins, Theodore Parker, dans Wesley T. Mott, ed., Dictionary of Literary Biography 235 : American Renaissance in New England (2001) et D. Grodzins, Theodore Parker and the 28th Congregational Society : The Reform Church and the Spirituality of Reformers in Boston, 1845-1859 dans Charles Capper and Conrad E. Wright, eds., Transient and Permanent : The Transcendentalist Movement and Its Contexts (1999). Le dernier article discute des théories de T. Parker et de sa pratique de la vie de l'Eglise.

Des points de vue plus brefs, mais bien informés, sur différents aspects des pensées de T. Parker se trouvent dans Daniel Aaron, Men of Good Hope : A Story of American Progressives (1951), notamment le chap. 2 qui développement ses idées de réforme, et Lewis Perry, Boats Against the Current: American Culture Between Revolution and Modernity (1993), dont le chap. 22 traite à la fois de sa pensée politique et de sa théologie.

La seule évaluation monographique de la théologie de T. Parker publiée après 1900 l’a été par John Dirks, The Critical Theology of Theodore Parker (1948) ; sa conclusion selon laquelle l'auteur n'était pas vraiment un transcendantaliste suggère seulement que sa définition du transcendantalisme était inadéquate. H. S. Commager, cependant, dans un important article ("The Dilemma of Theodore Parker," New England Quarterly [June 1933]), et dans sa biographie de l’auteur, soutient que l'intérêt de T. Parker pour l'empirisme contredit son transcendantalisme, bien que l’intéressé n'y ait pas vu de contradiction ; il croyait que Dieu était "immanent dans la Matière et dans l'Homme, donc des études empiriques et l'intuition devait aboutir aux mêmes conclusions ; en fait il pensait que l'une complétait l'autre.

A voir aussi les commentaires sur la théologie de Parker dans William Hutchison, Dirks et dans un plus large contexte par Jerry Wayne Brown, The Rise of Biblical Criticism in America, 1800-1870 : The New England Scholars (1969), chap. 10 : mais J. W. Brown ne réussit pas à faire la distinction entre la première et la quatrième édition du Discourse of Religion et ne donne donc pas un bon point de vue de la pensée de T. Parker sur Jésus.

Les positions de T. Parker sur la question raciale n'ont jamais été traitées de façon adéquate, mais voir Michael Fellman, Theodore Parker and the Abolitionist Role in the 1850s, Journal of American History (décembre 1974) et Paul A. Teed, Racial Nationalism and its Challengers : Theodore Parker, John Rock, and the Antislavery Movement, Civil War History, (juin 1995). George M. Fredrickson, The Black Image in the White Mind : The Debate on Afro-American Character and Destiny, 1817-1914 (publié en 1971) donne une description de la position romantique de l’auteur sur les questions raciales. Fredrickson souligne "le besoin indispensable de davantage d'explications, plus détaillées, sur le paradoxe que présente la tendance extrêmement raciste de Parker quand il parle des capacités des Noirs ... et son militantisme égalitaire sur les questions de politique raciales."


Voir tous nos articles de la rubrique "(hist) PARKER Théodore"


Partager cet article

Repost 0
Published by chrétiens unitariens - dans (hist) PARKER Théodore
commenter cet article

commentaires